En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer du contenu toujours plus pertinent. En savoir plus

Examen radiologique

Introduction

Scanner, IRM, radiographie : l’imagerie médicale a énormément progressé ces dernières années. Grâce à ces examens radiologiques les médecins peuvent poser un juste diagnostic  et ainsi permettre aux malades de guérir.  L’imagerie médicale peut également préciser une lésion, ce qui facilitera par la suite le travail du chirurgien si une opération ...

14 personnes valident cette astuce
ça a marché pour moi
Je valide

14 personnes

ont trouvé cette astuce utile, et vous ?

ça a marché pour moi
Je valide

Scanner, IRM, radiographie : l’imagerie médicale a énormément progressé ces dernières années. Grâce à ces examens radiologiques les médecins peuvent poser un juste diagnostic  et ainsi permettre aux malades de guérir.  L’imagerie médicale peut également préciser une lésion, ce qui facilitera par la suite le travail du chirurgien si une opération est envisagée. Donc à ce sujet il n’y a aucun doute, il s’agit d’un véritablement  progrès.
La seule question que l’on peut donc se poser c’est pourquoi ce progrès indéniablement reconnu n’a aucun retentissement sur l’accueil des patients

L'examen radiologique

 main rayon X

L’accueil des patients lors de l'examen radiologique

A peine arrivé une secrétaire, entre deux communications téléphoniques, quittant à peine les papiers qu’elle remue, les lèvres serrées, sans un sourire, et sans vraiment levez les yeux sur vous débite :

"Z’avez rendez-vous ? Quelle heure ? C’est la première fois ?  Z’avez vos radios ? Carte vitale ! "

Puis :

« Allez dans la salle d’attente : Là ! Pas là ! »

Dans la salle d'attente Dans la salle d'examen

Le patient se retrouve dans une salle d’attente surchauffée, remplie à craquer d'autres patients tétanisés par l’angoisse, l’accueil, le manque d’air et la chaleur.

Il fait toujours trop chaud dans les salles d’attente.

Sur la table basse un prospectus et la moitié d’un journal froissé.

On les examine puis on les repose… comme tout le monde.

Et comme tout le monde on attend.

On attend longtemps.

L’ennui. La chaleur.

Puis quelqu’un en blouse blanche montre sa tête entre deux portes et crie un nom. Très fort !

Tout le petit monde de la salle d’attente sursaute.

C’est à vous !

Dans la salle d'examen

On vous montre une cabine :

« Entrez là et déshabillez-vous !

"Pas là ! Là !"

Et pendant que vous attendez à moitié nu dans le froid (il fait toujours froid dans les salles où les radiologistes travaillent.)

Vous attendez. Vous piétinez ne sachant quoi faire, entendant  les manipulateurs d'électroradiologie parlant et riant avec d'autres manipulateurs ou médecin.

Malheur à vous si vous vous rhabillez !

Au moment où vous vous y attendez le moins une manipulatrice surgit.

« On ne vous a pas dit d’enlever vos vêtements ?

«J’avais froid».

Soupir d’impatience.

On vous colle contre une surface froide.

« Respirez ! Ne respirez plus ! »

« Vous avez bougé ! »

Forcément avec ce froid, comment ne pas éternuer, comment ne pas bouger ?

Vous répétez :

« j’avais froid. »

« Ah bon !  C’est comme ça … Désolée, on n’y peut rien»

Au moins, elle,  elle est désolée.

Pour que cela finisse vite, vous ne dites plus rien et vous refréner vos éternuements.

Si le cliché est bon, on vous demandera de repartir attendre dans la salle d’attente surchauffée retrouver le prospectus et le journal déchiré.

« Pas là ! Là !  »

A nouveau dans la salle d'attente

Encore attendre.
L’heure passe lentement.

Cherchant des formes connues dans les moulures du plafond, on se rencogne sur une chaise dure, le manteau sur les genoux et le sac par-dessus.

Puis on vous appelle.

C’est un médecin.

Un médecin radiologue.

Il vous le fait savoir en regardant votre cliché.

L’idée de  lever les yeux sur vous ne lui vient pas.

Pourquoi le ferait-il. Une seconde plus tard quelqu’un sera à votre place, puis quelqu’un d’autre suivra, et ceci toute la journée.

Tout en examinant avec attention les clichés il dicte dans un appareil le compte-rendu de l’examen auquel vous ne comprenez rien.

Vous désirez une explication ?

 « Vous demanderez à votre médecin !»

De toute façon, il est déjà parti...

Tant mieux pour vous si vous n’avez rien de grave

Cette astuce vous a été utile ?

14 personnes valident cette astuce
ça a marché pour moi
Je valide

Commentaires

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération, ils apparaîtront suite à validation de la rédaction.


Bélise
Le 23/03/2016
Bonsoir, Je me suis toujours demandé si le fait de passer de nombreuses radiographiques est dangereux. Je sais que les médecins prennent des précautions mais je sais qu'il y a toujours un risque. C'est bien d'apprendre davantage sur des examens radiologiques et comment les clients réagissent. Je vous remercie de ce partage utiles.
sushisumo
Le 22/05/2014
je trouve que les généralités ne sont pas bonnes à faire. je n'ai cependant jamais travaillé dans un cabinet à Paris même (je travaille dans un hôpital). ma seule expérience en cabinet s'est passée en banlieue et l'ambiance n'avait pas grand chose à voir avec les descriptions que je vois; je ne nie pas vos expériences, attention!je dis juste que ce n'est pas la même chose partout, tout le temps. (le cabinet où je travaillait est à Verneuil sur Seine) Sarah
Danièle
Le 11/05/2014
Bonjour Claudine, En lisant votre article, j'ai cru revivre ce qui m'est arrivé il y a deux jours. Pire ils m'ont même oubliée dans la salle d'attente. J'y suis restée 1 heure (alors qu'on était que 2 à attendre) avant qu'on se décide à me faire la radio. Et vous savez quoi ? Par la vitre, je les voyais en train de fumer et parler ensemble dehors. J'ai été voir la secretaire, qui m'a bien rabrouée. Et après, avec la manip, quand elle s'est décidée enfin à s'occuper de moi, je vous dis pas l'ambiance ! C'était à Paris, dans le 14 ème !
Claudine
Le 10/05/2014
Bonjour sushisumo, Pourquoi les commentaires désagréables ou de protestations que l'on m'envoie ne sont-ils jamais signés et ne comportent-ils pas d’adresse e-mail ? C’est dommage ! J’aurais bien aimé dialoguer plus en avant avec vous. Ce texte est en effet plus un billet d’humeur après le second passage aussi peu agréable que le premier dans un cabinet radiologique parisien. Je suis sure qu’il en existe d’autres bien mieux, avec du personnel plus sympathique. Mais à Paris, c’est rare ! Nous communiquerons avec plaisir les adresses que vous pourrez nous recommander !
Claudine
Le 06/01/2014
Bonjour Manip,Pas question que je change une ligne de cet article, qui reflète ce qu'est exactement l'accueil de la plupart des patients en France ! Je l'ai vécu. D'autres aussi. Et là, dans cet article, jamais il n'a été question de mamo ! C'est vrai qu'il date de quelques années, mais vu mon expérience, le courrier que je reçois, pas grand chose n'a changé. Si vous saviez la façon dont les gens (il n'y a pas que des femmes) sont traités ! S'il vous plait, donnez-nous le nom et l'adresse de votre centre de radiologie si on y est bien reçu. Plutôt que vos mails agressifs (sans laisser votre adresse mail pour que je vous réponde directement comme le font la plupart de ceux qui témoignent) nous serons heureux d'y aller !
Aurélien, manip
Le 06/01/2014
Heureusement qu'on ne parle que d'un service d'imagerie, ce serait un pays et ses habitants, on appellerait ça du racisme !
Aurélien, manip
Le 06/01/2014
Heureusement qu'on ne parle que d'un service d'imagerie, ce serait un pays et ses habitants, on appellerait ça du racisme !
manip
Le 06/01/2014
Bonjourje suis exaspérée de lire un tel article. mettez vous un peu au gout du jour. les patients ne sont plus des numeros. les radiologues ce sont des manipulateurs d'electroradiologie. Et on est courtois avec les patients. Je comprends que les patients soient effrayes en venant nous voir avec un tel article. Pour la mammo, il faut etre torse nu, normal, sinon commen on examine les seins??? Sinon on propose systematique une blouse!!! Et nos secrétaires sont tres agréables. Les salles d'attente sont pourvues de magasines, tele et jeux pour enfants. merci de modifier cet article, de faire preuve de professionalisme...
Claudine
Le 06/11/2013
Bonjour Justine, Mon cas n’est pas du tout isolée. Je comprends bien que vous soyez exaspérée, mais imaginez notre exaspération à nous ! En fait, tout le problème vient d’un manque de dialogue. On peut dire: veuillez nous excuser s’il fait froid c’est à cause des machines ou encore, si nous nous faisons attendre c’est … Parlez et expliquez aux patients … et je vous l’assure il n’y aura plus de problème. Quant à faire votre travail… chacun le sien, le mien est d’écrire des articles !
Colombel
Le 06/11/2013
Bonjour, je suis radiologue, enfin manip radio, c'est nous qui vous faisons les radios. Je suis assez exaspéré de voir cet article ! Ce n'est pas comme ca partout, pas besoin de faire de votre cas une généralité. S'il fait froid c'est pour les machines. Si on vous fais attendre, c'est que le temps de préparations est parfois long, et il y a souvent des imprévus avec les radiologues. Venez faire notre travail.
Henriette
Le 23/01/2013
Merci pour votre article, moi-même j'ai fait la semaine dernière une mamo. On m'a fait attendre un quart d'heure, à moitié nue, dans une cabine sans air qui sentait le désinfectant. Et comme j'en avais assez d'attendre je me suis rhabiller, pour voir ce qui se passait. Et là, on m'a dit de retourner à la cabine. Et on m'a presque engueulée parce que je m'étais rhabillée, et que j'allais leur faire perdre du temps. On croit rêver! Comme vous le dites, il y a des progrès à faire dans l'accueil des personnes qui viennent passer la radio.
  • Livraison offerte

    à partir de 50 d’achat

  • Expédition express

    sous 48 heures

  • Paiement sécurisé

    via CB et Paypal

  • Satisfaction client

    c'est notre priorité

Tous les produits de nos marques partenaires

Quantité

au lieu de
Continuer mes achats Passer ma commande