En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer du contenu toujours plus pertinent. En savoir plus

Abeille : 10 solutions pour sauver les abeilles en voie de disparition

Introduction

Les abeilles sont menacées de disparition. Ne vous réjouissez pas à l’idée d’éviter leur piqures, il s’agit d’une catastrophe, un drame écologique. En effet l’abeille, insecte pollinisateur, assure une fonction vitale sur notre planète la pollinisation c’est-à-dire le transport du pollen des ...

121 personnes valident cette astuce
ça a marché pour moi
Je valide

121 personnes

ont trouvé cette astuce utile, et vous ?

ça a marché pour moi
Je valide

Les abeilles sont menacées de disparition. Ne vous réjouissez pas à l’idée d’éviter leur piqures, il s’agit d’une catastrophe, un drame écologique. En effet l’abeille, insecte pollinisateur, assure une fonction vitale sur notre planète la pollinisation c’est-à-dire le transport du pollen des étamines au pistil. Et il faut bien le comprendre la pollinisation est au cœur de la nature et de ses processus de reproduction. Sans insecte  pollinisateur  85% des végétaux ne pourraient pas se reproduire. Avec la disparition de l’abeille, la plupart des légumes des arbres et arbustes fruitiers peuvent être menacés. Sachant qu’environ 1/3 des aliments que nous consommons proviennent de la pollinisation, comment agir pour éviter ce drame écologique et donc sauver nos abeilles. Découvrez 10 solutions pour sauver les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Sauver les abeilles

abeille et pollinisation

Disparition des abeilles : qui est responsable

Si depuis déjà longtemps écologistes et apiculteurs dénoncent les dégâts causés par les pesticides et notamment les néonicotinoïdes, commercialisés dans le monde entier par 2 grands groupes de l’industrie, qui intoxiquent et tuent les abeilles lorsqu’elles butinent sur les plantes traitées, d’autres facteurs sont responsables du déclin des abeilles : les changements climatiques, les acariens, parasites, les virus et la destruction d’habitats naturels causés par les monocultures s'appliquant soit sur une parcelle, soit sur un ensemble de parcelles au niveau d'une exploitation agricole, voire d'une région.

10 solutions pour sauver les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Car chacun d’entre nous, selon nos possibilités, pouvons agir en contribuant au sauvetage des abeilles et des insectes pollinisateurs.

1 - Consommer plus de miel, en privilégiant le miel français

Aidez les apiculteurs de France, si possible local.

La plupart d’entre eux perdent entre 30 et jusque 50% de leur colonies et ont besoin de reconstituer leur cheptel pour poursuivre leur activité.

Evitez d’acheter du miel en grande surface s’il n’est pas certifié bio.

Il peut être importé de Chine, aujourd’hui premier producteur de miel, ou d’Europe de l’Est, et ré-étiqueté entre autres «origine France», à leur entrée sur le territoire.

Ces miels sont composés en partie par de l’eau et du sirop de sucre fabriqué à partir de la fermentation de riz, d'orge, de millet ou de maïs.

Donc achetez et consommez un miel local, ainsi tout en faisant attention à votre santé, vous soutiendrez les apiculteurs de votre région, leur permettant ainsi de développer leur production

2 - Privilégiez le bio et local

En mangeant bio non seulement vous prenez soin de vous et de votre famille mais vous encouragez une agriculture sans pesticide neonicotinoïdes et sans engrais chimique qui posent autant de problèmes que les pesticides.

En mangeant local vous soutenez les agriculteurs et les paysans près de chez vous, vous préservez l’environnement, le savoir-faire et les produits locaux tout en contribuant à l’équilibre socio-économique de votre région.

3 - Parrainez une ruche

Parrainer une ruche, c'est agir pour la sauvegarde des abeilles.

Le site Un toit pour les abeilles propose aux entreprises et aux particuliers de participer à la sauvegarde des abeilles et au développement de leurs colonies.

A partir de 8 €/mois c'est-à-dire de 96 euros par an vous pourrez parrainer 4 000 abeilles tout en recevant chez vous 6 pots de 250g par an.

abeille : 10 solutions pour sauver les abeilles

Si vous avez un jardin

4 - N’utilisez plus de produits chimiques

Mais n’utilisez que des désherbants fait maison , des insecticides sans danger et des engrais naturels

5 - Achetez ou fabriquez un nichoir pour les abeilles

Le nichoir est souvent le dernier refuge pour les différentes espèces d'abeilles solitaires, surtout si vous êtes entourés de voisins ou de champs agricoles où les pesticides ou herbicides, sont utilisés régulièrement. 

Pour fabriquer un nichoir il suffit juste de remplir une petite caisse en bois, d’une profondeur entre 10 et 20 cm, de tiges creuses et sèches comme celles du bambou.

Ou encore on peut couper une bûche en deux dans le sens de la hauteur puis d’y percer des trous de dix centimètres de profondeur, de diamètre variable – de 3 à 10 mm – en les espaçant de 2 cm environ puis de placer le nichoir en hauteur de 30 cm à 2mdu sol, et les abeilles solitaires qui vont y pondre n’aimant pas les courants d’air, au soleil, orientés au sud, à l’abri des intempéries, et très près d’une zone fleurie.

6 - Plantez des plantes et  des fleurs

Les abeilles affectionnent certaines variétés comme les plantes mellifères : bleuet, bourrache officinale, cameline, cardon, coquelicot, mélilot blanc, origan, pervenche ou trèfle, mais aussi les fleurs comme le dahlias, le glaïeul , le lys ou encore la bardane, la chicorée, la verge d’or, la vipérine.

Toutes ces plantes, riches en pollen et nectar, favorisent l’installation des abeilles.

Plantez-les généreusement dans un coin de votre jardin pour permettre aux insectes pollinisateurs et aux abeilles de butiner.

Une colonie d’abeilles récolte environ 40 à 50 kilos de pollen par an.

Et les abeilles doivent butiner 1 million de fleurs pour faire 1kg de miel !

7 - Planter des arbustes

Plantez également dans votre jardin des arbustes qui présentent le meilleur potentiel de pollen et de nectar pour que vos abeilles aient suffisamment de nourriture tout au long de la saison apicole : l’aubépine monogyne possédant une floraison abondante et violente, très convoitée par les abeilles et autres insectes pollinisateurs le buisson ardent aux fruits rouges, dont le nectar entre dans la fabrication du miel de fleurs de printemps, le cornouiller mâle qui a une floraison précoce de petites fleurs jaunes, la bourdaine, cet arbuste forestier bonne source de nectar pour les abeilles, le framboisier, cassissier et groseillier, le néflier un arbre fruitier oublié ou le prunellier appelé épine noire,

8 - Installez un point d’eau à la disposition des abeilles

Les abeilles ont besoin d’eau pour diluer le miel qui va nourrir les larves et pour rafraîchir la ruche.

Elles sont à la recherche d’eaux stagnantes contenant des substances végétales en décomposition (matières azotées) et des sels minéraux. Tout au long de l’année, offrez-leur un abreuvoir même s’il vous semble peu visité.

Facilement accessible, ce peut être une flaque artificielle contenant de la terre argileuse et des gravillons et des galets ou un bidon, d’une certaine importance, renversé.

L’eau, dépourvue évidemment de pesticide, doit être régulièrement approvisionnée.

On peut l’additionner de deux grammes de sel par litre.

9 - Installez une ou des ruches dans son jardin

Installer une ou plusieurs ruches dans son jardin est sans doute la meilleure façon de participer à la sauvegarde d'une espèce animale menacée.

Mais sachant qu’une ruche produit de 10 à 40 kg de miel, c’est aussi avoir la chance de déguster son propre miel.

Avant même de songer à installer des ruches dans votre jardin, assurez-vous d'abord, que ni vous, ni votre entourage n'êtes allergiques aux piqures d'abeilles puis vérifiez auprès de votre préfecture et votre mairie la réglementation concernant l’installation de ruche et les distances à observer avec les propriétés voisines.

Chaque commune, chaque préfecture, a sa propre réglementation.

Si rien n’empêche l’installation d’une ruche vous pourrez acheter le matériel nécessaire à son installation, comptez en moyenne 60 euros pour l’achat d’un essaim, et 150 euros.

10 - Parlez de la disparition des abeilles

Parlez-en à vos amis, aux cultivateurs aux élus de votre commune, mobilisez les à ce problème.

Plus on parlera de la disparition des abeilles, plus on arrivera à sensibiliser son entourage moins on utilisera de pesticide et plus on  contribuera à leur préservation.

L’effondrement des abeilles doit être stoppé !

Battez-vous pour elles !

Cette astuce vous a été utile ?

121 personnes valident cette astuce
ça a marché pour moi
Je valide

Commentaires

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération, ils apparaîtront suite à validation de la rédaction.


Aucun commentaire

  • Livraison offerte

    à partir de 50 d’achat

  • Expédition express

    à domicile ou en point relais

  • Paiement sécurisé

    via CB et Paypal

  • Experts disponibles

    01 48 70 56 80
    du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Tous les produits de nos marques partenaires

Quantité dans votre panier - +

au lieu de
Continuer mes achats Passer ma commande