En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus J'ai compris

S'adresser à un militaire, un homme politique, d'église ou un magistrat

Introduction

S'il vous arrive de vous trouver en face d'un militaire, d'un curé ou d'un avocat,  d'un ministre ou même du Président de la République apprenez à le nommer par son titre !  Comment s'adresser à un homme politique, d'Eglise, un militaire, un juge, un avocat ou une princesse ...

Le pack qui me sauve tout de suite
Expédition sous 48H

S'il vous arrive de vous trouver en face d'un militaire, d'un curé ou d'un avocat,  d'un ministre ou même du Président de la République apprenez à le nommer par son titre !  

Comment s'adresser à

un homme politique, d'Eglise, un militaire, un juge, un avocat ou une princesse

Dites au :

saluer une personnalité

Président de la République :

Monsieur le Président de la République ou

Madame la Présidente de la République

Premier Ministre :

Monsieur le Premier Ministre ou Madame le Premier Ministre

Président de l'Assemblée nationale ou du Sénat :

Monsieur le Président ou Madame la Présidente

Ministre :

Monsieur le Ministre ou Madame le Ministre

Ministre de la Justice :

Monsieur le Garde des Sceaux ou Madame le Garde des Sceaux

Préfet :

Monsieur le Préfet ou Madame le Préfet

Sénateur :

Monsieur le Sénateur ou Madame le Sénateur

Député :

Monsieur le Député ou Madame le Député

Maire :

Monsieur le Maire ou Madame le Maire

Se serrer la main

Reine, princesse et roi

Roi :

Sa Majesté

Reine :

Sa Majesté

Prince de sang royal :

Monseigneur

Princesse :

Son altesse

Militaires

Les hommes ajoutent devant le titre "Mon" par exemple "Mon Capitaine".
Les femmes en sont dispensés, à moins qu'elles soient elles-même militaires.

Capitaine :

Capitaine

Colonel :

Colonel

Commandant :

Commandant

Général :

Général

Religieux

Pape

Très Saint-Père

Archevêque :

Excellence

Evêque :

Monseigneur l'Evêque

Cardinal :

Eminence

Curé :

Mon Père

Ou Monsieur le Curé

Pasteur :

Monsieur le pasteur ou Madame le pasteur

Rabbin :

Monsieur le Rabbin

Médecin :

Docteur

Justice

Procureur de la République

Madame le procureur ou Monsieur le procureur

Le titre de maître

Ce titre doit être donné à un avocat, à un notaire, à un commissaire priseur et à un huissier mais jamais aux avocats généraux, aux magistrats et aux bâtonniers aux anciens Bâtonniers.

Dites alors:

Monsieur l'Avocat général

Monsieur le Bâtonnier

Monsieur le Juge ou Madame le juge.

La séléction de produits pour vous aider

Sous total 21,88 €
Livraison express
Satisfait ou remboursé
Paiement sécurisé

Commentaires

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération, ils apparaîtront suite à validation de la rédaction.


FIRST
Le 23/01/2019
Bonjour. Votre article ne m'a pas laissé indifférente, et je me porte volontaire de m'exprimer à ce sujet. Je trouve le fait d'imposer de serrer la main comme une agression. Je suis contre de ce geste au quotidien, et je vais essayer vous expliquer une vision différente de celle, exposée ci-dessus: si cela se passe en famille, entre amis, ou lors de conclusion d'une "affaire du siècle", pourquoi pas. Mais, s'il s'agit d'une obligation de "chequer" une cinquantaine-centaine de personnes ( collègues ) par jour et tous les jours en venant au travail ( et en partant si vous le voulez bien) ... cela devient moins volontaire et moins apportant plaisir. Cela devient de l'hypocrisie et/ou de la routine, et encore, il faut aimer ses nombreux contacts physiques !On ne peut pas obliger tout le monde d'appliquer " les traditions" soit-t-elles "françaises" ou d'autres origines. Plus encore, en France désormais vivent toutes populations du Monde entier, et ils ont droit de garder leur traditions, si la France est vraiment un pays de liberté et de droit de l'Homme. Il est de même, beaucoup des français d'origine française, ne souhaitent pas subir les imposés de la société : serrer les mains, ou de faire les bises !Historiquement, ce geste, au moyen âge, s'est pratiqué pour démontrer que le venant en face n'avait pas d'arme. Nous ne sommes plus au moyen âge ( message pour ceux, qui se trouvent dans le sommeil profond ).Autrement, pas tous le monde peut toucher un tas de personnes par jour et tous les jours, alors, il ne faudrait pas essayer leur imposer de le faire, c'est logique, ( et, simple = BASIQUE 'Orelsan' ;) ).Vous-même, l'auteur du texte, remarquez, que des fois " il y a des mains molles"... il y a aussi, en plus, la façon de donner la main, des fois, certaines personnes ne se gênent pas de donner leur main démontrant "leur autorité ou la supériorité", dont ils se sont fortement sus persuader. Alors, pourquoi la personne en face " se soumettrait" à leur tel geste ?Et pour finir vite, même si le sujet est très vaste: pas tout le monde a une hygiène soutenue. Plusieurs fois j'ai observé, que les gens "respectant la politesse de serrer la main", se nettoient le nez, soit, se frottent les fesses ( des fois rentrant la main dans le pantalon ), ou encore certains femmes, pire encore ( par la physiologie naturelle ) les hommes, ne se lavent pas leur mains après avoir été au toilettes pour les besoins naturels, et puis....=> ils vous donnent leur mains à serrer ?!! Là, ça devient grave ! Et c'est, d'ailleurs, cette pratique est bien courante ! Alors, qui est véritablement mal poli ?Et je passe encore, le sujet de multiples maladies et bactéries que se transmettent au contact, telles que la gale, verrues, streptocoque... Sans parler les micro-coupures cutanées qui ne sont pas visibles à l'oeil nu... là, si les deux personnes se serrant la main les ont, et si l'une d'elle a une maladie grave; là ! ... vous allez deviner seul ce qui vous arriverait !Je ne connais pas l'intitulé de la personne, qui a écrit ce petit article au sujet si vif, mais sa vision de chose, est certainement à ré-étudier, à re-évoluer, en fonction de la réalité et pas en fonction de meurs d'autre fois...Aux personnes, ayantes leur propre point de vue sur les choses, il est bon de garder leur convictions, sans être gênés de ne pas se soumettre aux gestes imposés de moeurs de "l'autre-fois".La société actuelle, à son tour, a aussi l'obligation de revoir les "traditions" ancestrales. On n'est pas à "garder" les gestes qui depuis beaucoup trop de temps sont inutiles. Il faudrait laisser agir les gens selon ce qui leur bon semble, sans rien imposer. À qui plait de serrer les mains, qu'il le fasse, sans être vexé, que dès fois sa main resterait sans effet, et c'est pas parce que l'on n'ait pas vu, mais parce que l'on ne souhaite pas toucher tout court, étant poli, et ayant sa propre conviction et raisons de ne pas le faire.PS : Bon à savoir, que les français ont souvent une vision très " régionale " de choses, ils oublient souvent que le Monde c'est pas la France, ou plutôt que la France c'est pas le Monde. Sans critiquer "la culture française", on remarque que les français se mouchent à table, parlent trop fort, grincent les couteaux de leur assiette en découpant la nourriture ... Heureusement, qu'il n'imposent ceci aussi à tous, comme la serre-mains, mais, il se peut, qu'ils revendiqueront le restant un Jour .. !? BASIQUE.
Toutpratique
Le 05/10/2017
Bonjour gytyhrt, Ravis de vous avoir sauvé la vie ! Serrez la main de Nicolas de notre part.
gb
Le 12/06/2013
Merci pour les conseils
  • Livraison offerte

    à partir de 19,99 d’achat

  • Expédition express

    à domicile ou en point relais

  • Paiement sécurisé

    via CB et Paypal

  • Experts disponibles

    01 48 70 56 80
    du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Tous les produits de nos marques partenaires

Quantité dans votre panier - +

au lieu de
Continuer mes achats Passer ma commande